2013: Nico Vouilloz fait le bilan

La saison touche à sa fin, l'occasion de faire un petit retour avec Nico Vouilloz sur cette 1ère saison d'Enduro World Series marquée par une blessure alors qu'il était 2e et encore en course pour le titre. Egalement, il évoque 2014, ses projets pour Lapierre et revient sur la fin de saison exceptionnelle du Team LP Gravity Republic.

Que restera-t-il de la saison 2013? "Du plaisir ! J’ai vraiment aimé me préparer pour ce nouveau championnat, et jouer la gagne à ce niveau de compétition m’a apporté beaucoup de satisfaction ! Le circuit était très varié, chaque course a eu sa spécificité, ça a permis à chacun de s'exprimer. On a vu des descendeurs à l'aise sur certaines pistes, des purs enduristes sur d'autres. C'était franchement bien!".

 

A l'attaque à sur les Enduro World Series

 

Au niveau personnel, quel bilan tirer ? "Du bon et du moins bon ! Le bon avec la victoire à Val d’Allos, et mes deux podiums ! Le moins bon avec deux blessures qui ont fini par gâcher ma fin de saison. La 1ère au genou en début de saison, avec une belle entorse. J'ai pu participer à la 1ère manche à Punta Ala mais j'étais un peu juste. En plus, je joue de malchance la-bas et termine 17e avec une crevaison. Ensuite le bon, avec  Val d'Allos! Ça me tenait à coeur de gagner au moins une manche. C'était top ! Puis je termine deux fois 2e derrière Jérôme Clementz, indéniable patron actuel de l’enduro. Félicitations à lui pour ce beau titre et sa régularité impressionnante ! Du coup je me retrouve 2e au général à mi-parcours, et à Whistler je chute pendant les recos. Verdict: fracture du scaphoïde et saison terminée. Dur à encaisser sur le coup, mais j’ai vite relativisé…Ca fait partie du jeu et on peu dire que j’ai souvent été épargné!" 

 

Victoire sur la 2e manche des EWS, à Val d'Allos

 

Le regarde porté sur 2014 donc? "J'ai hâte de pouvoir remonter sur le vélo oui c'est clair. D’autant que j’ai profité de cette fracture du scaphoide pour me faire opérer des ligaments croisés du genou, qui m’avaient « embêté » en début de saison. Donc l’intermède va etre très long, ca fait déjà 2 mois depuis le scaphoide, et un mois depuis l’opé du genou, je commence à ne plus tenir en place ! En 2014 l'objectif sera déjà d'être au départ et compétitif à nouveau. En plus, c'est un super moyen pour de tester le matos en condition course. Il faut privilégier la fiabilité, car une course d'Enduro ça se joue sur une ou deux journées, pas comme un run de DH de 3 minutes ou tu peux te permettre de prendre davantage de risques. On est plus dans la gestion de l'effort et du matériel, c'est hyper intéressant." Nico sera donc toujours impliqué dans le développement des nouveaux produits Lapierre. "Oui bien sûr, je fais toujours énormément de tests, je travaille avec notre département R&D sur les géométries et les cinématiques de suspension. Dernièrement, on a bossé sur le développement de l'Overvolt, nouveau VTT à assistance électrique de chez Lapierre. C'était totalement nouveau pour moi. Faire un vélo différent de ce que l'on voyait déjà, qui soit polyvalent, accessible, plaisant à rouler, le tout avec une assistance électrique... c'était un beau défi et ce tout suspendu avec 140mm de débattement est assez incroyable."

 

Loic Bruni

Nico a suivi de près les exploits du Team DH. Ici Loic Bruni à Leogang

 

Un petit mot sur le Team Lapierre Gravity Republic, que Nico suit d'un oeil averti. "J'ai forcément suivi de près les perfs de nos pilotes, d'autant plus que je travaille avec eux sur certains projets. Depuis l'hiver dernier ils ont vraiment fait un travail de dingue et ça paie aujourd'hui. Avoir 4 pilotes qui terminent dans le Top 5 du général de la Coupe du Monde, c'est énorme! Je ne sais pas si un Team l'a déjà fait. J'aimerais faire une mention spéciale à un pilote mais ils ont tous été au top! Loris qui pour sa première année Junior est vice-champion du monde et vainqueur de la Coupe du Monde alors qu'il n'a pas été épargné par les chutes et blessures. Emmeline s'est hyper bien intégrée et pour sa 1ère saison chez LP, elle termine sur tous les podiums et ramène 2 victoires en Coupe du Monde. Loic qui dès sa 1ère année Elite confirme qu'il est un des meilleurs descendeur du monde, j'ai bien cru qu'il allait claquer sa 1ère victoire à Leogang! Et enfin Blenky qui a été énorme de régularité cette saison: 4e aux Championnats du Monde, 5e de la Coupe du Monde, podium en Enduro World Series, ... c'est très très fort! Il n'y a pas de secret, le travail paie, et ils ont pu compter sur une super dynamique d'équipe." 

Vivement 2014 !

 

LP Gravity Republic

Le Team LP Gravity Republic sur la plus haute marche du podium à Leogang