Aerostorm DRS – Quand la vitesse prend le dessus!

Demandez à n’importe quel coureur, dans un contre-la-montre, chaque seconde compte, et rien ne doit être laissé au hasard.

 

Lapierre Aerostorm DRS

 

Quand l’Equipe cycliste FDJ et les ingénieurs Lapierre ont commencé à travailler sur la dernière évolution de leur vélo de contre-la-montre, ils avaient un seul objectif : la vitesse.

Pour atteindre cet objectif, nos ingénieurs ont travaillé sur la maniabilité, le freinage et l’aérodynamique du vélo. Après 2 ans de développement menés conjointement par une équipe d’ingénieurs Lapierre, les techniciens de l’Equipe cycliste FDJ et un ingénieur en aéronautique (société Pulsaéro), la version finale de l’Aerostorm DRS (Drag Reduction System) a enfin vu le jour.

La maniabilité: la géométrie a été complètement revue. Avec une douille de direction plus courte, les cadres sont désormais abaissés, avec un tube supérieur rallongé, un angle de selle redressé et un empattement plus long. Une géométrie agressive pour une position de performance poussée à l’extrême.

Un système de freinage à tirage central a été développé, à l’avant comme à l’arrière, avec pour résultat un freinage précis, puissant et s’intégrant parfaitement à l’aérodynamique du vélo. Le frein, aligné au cadre et son profil étroit permettent de réduire la trainée aérodynamique.

Drag Reduction System (DRS) : Tubes à profil NACA (utilisé dans l’aéronautique) et poste de pilotage totalement intégrés permettent un maximum d’efficacité et d’aérodynamisme. Le cadre, la fourche, la potence et le guidon ont été conçus comme une seule pièce afin de réduire au maximum la trainée aérodynamique. Des calculs CFD ainsi que des tests terrains ont été successivement réalisés. Tout d’abord en soufflerie, puis sur le vélodrome de Roubaix, et enfin sur le terrain avec Thibaut Pinot et Steve Morabito, à l’automne 2015.

 

Pinot Aerostorm

 

Autres caractéristiques :

  • Un cadre construit autour des technologies carbone les plus perfectionnées : Optimisation du moulage du carbone et de la solidité de la structure grâce à l’utilisation de vessies en latex et de mandrins en silicone

  • Le triangle arrière a été rigidifié à hauteur de +30% par rapport au modèle précédent, afin d’optimiser la transmission de puissance au pédalage.

  • Ce nouvel Aerostorm DRS est également l’un de vélos de contre-la-montre les plus légers du marché. Le modèle utilisé par les coureurs de l’équipe FDJ, en taille M, a été pesé à 8,1 kgs.

  • TDT (Trap Door Technology) – utilisé pour la 1ère fois sur notre Xelius SL (gamme 2016), ce brevet déposé par Lapierre permet le placement de la batterie Di2 au niveau du boititer de pédalier, facilement accessible par un cache de protection. Cette technologie a un double avantage : elle facilite la vie des mécaniciens et permet également d’abaisser le centre de gravité avec un poids au plus près du sol.

  • Un guide et une butée spécifique ont été développés pour le guidage du câble de frein arrière. Avec pour résultat un passage de gaine optimal pour le freinage et l’aérodynamique, tout en facilitant la maintenance et l’installation de l’ensemble câbles-gaines-frein.

  • La position du pilote reste quant à elle totalement ajustable : 3 longueurs de potences différentes (65 – 85 – 115 mm) et une tige de selle permettant d’avancer ou de reculer la selle sur 10 cm de long.

 

Un cadre validé et approuvé par l’UCI.

Parce que chaque seconde compte…

Première sortie en compétition prévu le 1er Février sur l’Etoile de Bessèges.

 

Disponible en magasin à l’automne 2016.