VUELTA - Un démarrage sur les chapeaux de roues pour l'équipe FDJ !

Après un Tour de France contrarié pour l’équipe FDJ, les coureurs ont pris le départ de la Vuelta samedi avec des ambitions de victoires affichées.

Si la première étape était un contre-la-montre de 27,8km, la seconde était promise aux sprinteurs. Pourtant, l’équipe FDJ avec Laurent Pichon ont su tirer leur épingle du jeu et prendre la bonne échappée pour se placer à l’avant de la course.

Au sein d’un groupe de 3 coureurs, il a pu batailler au sprint au sommet de la côte Alto de Ardales (3ème catégorie) ; sprint qu’il a remporté devant Nauleau (Direct Energie) et Benedetti (Bora-Argon 18). Grâce à cette belle performance, Laurent Pichon a pu savourer la joie de monter sur le podium pour revêtir le maillot du meilleur grimpeur de ce Tour d’Espagne.

 

 

Le lendemain, les choses sérieuses commençaient. Le profil de l’étape entre Marin et le Mirado de Ezaro, à Dumbria : une côte de 3ème catégorie, un col de 2ème catégorie et une montée finale courte mais avec de forts pourcentages.

Là encore, un coureur de la FDJ a pu prendre l’échappée. Alexandre Geniez se retrouve dans un groupe de 7 coureurs. A 22.5km de l’arrivée, trois coureurs sont encore aux avant-postes.  « Au train, Alexandre Geniez a d’abord réussi à lâcher Simon Pellaud puis Pieter Serry pour se retrouver finalement seul à un kilomètre de l’arrivée. Le peloton lui a rapidement explosé sous l’impulsion des Movistar. Chris Froome n’a pas été en mesure de suivre dans un premier temps alors qu’Alberto Contador a été lâché. 

En résistance, Alexandre Geniez a vu Esteban Chaves et les Movistar revenir très près au prix d’une montée menée tambour battant. Mais l’effort est arrivé trop tardivement pour priver le Français d’une deuxième victoire d’étape sur les routes de la Vuelta, en solitaire et en puissance ». Bravo Alexandre !

 

Retrouvez toute l'actu de l’équipe FDJ sur Facebook et Twitter

Visuel: